L’heure du retour a sonné!!!

NB: Article publié sur ma page facebook le mercredi 04 août 2010

Hier, les étudiants de l’ugb ont vécu une journée qui sera dure à oublier. Alors que beaucoup d’étudiants n’attendaient plus qu’une chose, le paiement des bourse, un groupe d’étudiant a eu l’idée d’aller au front pour soi disant soutenir les délégués qui ont été renvoyés suite à la grève qui s’est tenue il y a quelque jour. Aussi, ai-je été surpris en les voyant se diriger vers l’entrée de l’université car tous les étudiants savaient que les forces de l’ordre étaient, sous l’aval du recteur, présentes dans le campus. Sachant que cette démarche était vouée à l’échec, je suis rentré tranquillement chez moi; mais quelques minutes plus tard, les gendarmes étaient au sein du campus social. S’en est suivi une course poursuite entre les différents protagonistes: jet de pierre contre lance grenade et autre matraque. Seulement, cette situation a dégénéré car on sait tous au Sénégal que les forces de l’ordre n’arrivent pas à saquer les étudiants. Alors vous devinez ce qui s’en est suivi. Beaucoup d’étudiants ont été blessés et certains sont actuellement au CM ( centre médical); d’autres ont été arrêtes manu militari dans leur chambre. Ce qui est grave, c’est que la majeure partie de ces étudiants sont innocents; d’autres n’ont même pas participé à la manifestation et ils ont quand même été impliqués dans cette affaire. Alors à qui devons-nous imputer la responsabilité? Aux étudiants ou au Recteur? Bien sûr, les étudiants ont leur part de responsabilité; du moins ceux qui sont allés détruire quelques voitures et autres bâtiments administratives ( d’après les rumeurs, le bureau du recteur a été incendié). Mais le principal responsable n’est autre que le Recteur lui-même car c’est lui qui a permis aux force de l’ordre d’entrer, depuis maintenant plusieurs jours, dans l’université. Au début, c’était parti d’un bon sentiment: permettre aux étudiants de faire leur examen sans être perturbé. Seulement, l’on ne peut mettre dans une même pièce un chien et un chat, tout en ne prenant pas en compte que, tôt ou tard, le chat y laissera ses poils. Malheureusement c’est ce qui est arrivé. Ce matin, beaucoup d’étudiant ont décidé de partir bien que les hostilités se soient arrêtées hier soir et une affiche a été collé un peu partout poussant les étudiants à signer une pétition pour le départ du Recteur. Y arriveront-ils, je ne pense pas. Mais comme dit l’adage, qui ne tente rien n’a rien. Affaire à suivre.

Depuis la diffusion de l’article ci-dessus, de l’eau a coulé sous le pont. Les étudiants qui ont été arrêtés ont passé une bonne partie du mois de ramadan en prison, mettant ainsi familles et proches dans le désarroi.  Heureusement, ils ont, tous, été libérés suite à une décision du tribunal; et la plainte déposée contre certains délégués a été abandonnée puis transformée en plainte contre x. Deux mois après cet incident malheureux, les étudiants s’apprêtent à revenir à Sanaar car demain, le 11 octobre 2010, l’université ouvrira à nouveau ses portes. En partant les étudiants y ont les forces de l’ordre; qu’en sera-t-il à leur retour? Qu’on ne s’y trompe pas, la tension subsiste encore car les souvenirs sont restés intacts. Il est fort probable que certains étudiants, voire la majeure partie d’entre nous, gardent encore de la rancœur envers le Recteur. Sans compter que d’autres problèmes restent encore à régler, particulièrement celui du système LMD (Licence Master Doctorat), ce qui peut occasionner de nouvelles grèves. Espérons que tout se passe bien; car dans cette affaire, seuls les étudiants sont perdants.

The following two tabs change content below.
Ameth DIA
Blogueur sénégalais, ancien Sanaarois, passionné de jeux vidéo (particulièrement de MMORPG), de Naruto, grand fan de Sexion d'assaut et supporter de l'équipe de France de football.
Ameth DIA

Derniers articles parAmeth DIA (voir tous)