• As du vélo
  • Piqûre de scorpion
  • Au voleur
  • Le serpent qui avait...
  • Tuer la petite souris
  • Top 10 Naruto Shippuden

Catégorie : Articles

Scorpion

J’ai alors éclaté de rire sans vraiment le faire exprès à la grande surprise du docteur qui s’attendait peut être à une autre réaction. Devant l’absurdité de la chose, je n’avais que le rire comme moyen d’expression.



Naruto Gaiden chapitre 10 : ils vécurent heureux et eurent…

j’attendais avec impatience les jeudis, comme tous les fans de la série pour pouvoir visionner ma dose.



Chacun pour soi, les bêtes contre tous

En cette période d’harmattan où il fait excessivement chaud, jusqu’à 40°, parfois même plus, il y une chose qui n’a pas manqué d’attirer mon attention, il y a énormément de bêtes qui traînent un peu partout dans le village et ses environs. A presque quatre mois du début de l’hivernage, c’est un peu sauve-qui-peut du côté de nos amis ruminants.



Ces Mickey qui ont marqué mon enfance

on commence à fredonner des paroles qui ne sont pas forcément les bonnes mais qui s’y rapprochent beaucoup, puis on finit par le maitriser par coeur. Enfin je vais mettre un peu d’eau dans mon bissap hein, on s’autorisait parfois quelques modifications plutôt marrante. I



Violet de Galmi, la campagne suit son cours

J’avais dit dans un de mes précédents billets que mettre 1 kg de semence de Violet de Galmi en pépinières n’était pas une chose aisée, mais ce que je n’avais pas prévu c’est que le fait de les repiquer est encore plus difficile. Depuis bientôt un mois, c’est comme si je suis retourné en arrière, c’est-à-dire à l’époque où l’on préparait les planches pour les pépinières.



L’année de Ameth

Chaque jour c’était la même chose. Je me couchais fatigué, le dos en compote et je me réveille le lendemain encore plus fatigué que la veille. Ce jour là,



Planches et pépinières, la campagne du violet de Galmi a déjà démarré

Ça a commencé avec 36 mètres carrés, puis 25, puis 12, puis 54, puis… j’ai arrêté de compter.



Une histoire de Tiébou dieune

Très souvent, quand on cuisinait ces plats, il m’arrivait de faire semblant de manger. Je prenais une bouchée, faisais semblant de l’avaler, puis je disposais discrètement