Skip to main content

Naruto Gaiden chapitre 5, du déjà vu assez décevant

Il a suffit d’une page pour doucher mon enthousiasme, gâcher le plaisir que j’avais jusque là à suivre cette nouvelle aventure. Il a suffit d’une image en particulier, je dirais même deux. J’avais osé imaginer qu’il n’y aurait pas de shinobis génétiquement modifiés dans cette nouvelle version mais hélas il faut croire que Masashi adore les expériences du genre greffer une partie d’un corps d’un personnage X à un personnage Y. Si par le passé les choses ont plutôt bien marché, je dirais même très bien marché avec Kakashi, Madara, Obito ou encore Danzou ect, reproduire les même choses pour cette nouvelle aventure ne me semble pas être une très bonne idée.

image
Visage dévoilé de Grand Méchant

Fini le suspense, l’identité de Grand Méchant est maintenant dévoilée, enfin le visage seulement. Nous étions nombreux, moi y compris, à penser qu’il s’agissait de Shisui, mais c’est sans compter sur la « fourberie » de Masashi qui, à mon avis, s’est bien payé la tête des fans de la série. Cette allusion à Itachi, cet intérêt pour Sasuké et Sarada, cet œil droit greffe, autant d’indices qui menait vers la piste de Shisui mais il n’en est rien. Grand Méchant- je l’appellerai ainsi jusqu’à ce qu’on deigne lui donner un nom est juste un autre Uchiha spychopate qui a décidé d’emmerder son monde avec un autre plan diabolique.
Le truc qui cloche avec ce personnage c’est qu’on en a déjà vu un autre qui lui ressemble, Danzou. Tout comme le mythique chef de La Racine, Grant Méchant a plein de Sharingan implanté sur le bras sans compter celui implanté sur  son œil. Et comme si cela ne suffisait pas, il en a aussi plein sur la tête. Sur ce coup, Masashi a vraiment fait preuve de manque d’originalité – je n’oserai pas dire d’inspiration en nous faisant un remix Danzou-Uchiha. Déjà que certains se plaignaient que le fauteur de trouble soit encore un Uchiha, nous ressortir un méchant pareil me semble un peu trop répétitif. Reste à savoir si la psychologie de ce personnage sera autant intéressant et touchant comme cela était le cas pour les anciens. Masashi s’étant toujours arrangé pour qu’on ait une certaine sympathie pour ses anciens personnages comme Itachi, Nagato, Obito, voire même Madara.

Osef les SGM (shinobis génétiquement modifiés)

image

Je commence vraiment à en avoir marre de tous ces perso génétiquement modifiés, capable d’utiliser des techniques qui ne sont pas les leurs et qui du coup, les rendent surpuissants. Si cela a séduit par le passé, repartir sur cette nouvelle base alors que la série Naruto Gaiden était censée se focaliser sur la nouvelle génération me semble un peu trop répétitif. Va-t-on à nouveau avoir droit à des Izanagi à n’en plus finir? Après tout, ces Sharingan sur le bras doivent bien servir à quelque chose.
Quand à Shin, il semblerait qu’il soit aussi le fruit d’une expérimentation et c’est bien dommage car je commençais à apprécier ce personnage un peu trop bizarre. En effet, on aperçoit six personnages habillés et coiffés de la même manière que Shin, arborant tous le blason des Uchiha. Shin aurait donc des semblables, des clones de lui même, tous porteurs du Sharingan et de Mangekyou Sharingan, sans parler des petites créatures cyclopéennes avec elles aussi leur sharingan, le même que celui de Shin et ses clones… bref trop de répétitions. Ah oui j’allais oublié Grand Méchant qui utilise le Jikukan ninjutsu avec son œil greffé et dont le Mangekyou Sharingan est identique à celui de Shin et ses bestioles.

Les points positifs

Même si la montagne a accouché d’une souris, Masashi s’est rattrapé avec la réunion familiale entre Sasuké et Sarada qui a tourné au vinaigre. Au moins Sasuke est resté égal à lui même, un vrai associal comme le disait Naruto.
-Maintenant on en connait un peu plus sur les raisons de sa longue absence. Une enquête menée sur l’armée des Zetsu, Kaguya et un probable ennemi qui serait plus effrayant et puissant que la mère du Rikudo Sennin. Cette armée des Zetsu blancs aurait-elle un lien avec Shin et ses semblables? Affaire à suivre dans les prochains scans.
-Une petite touche d’humour ne fait pas de mal avec Chouchou qui n’a pas son pareil pour nous arracher un sourire
-Et pour finir un combat dantesque qui s’annonce entre Sasuké, Naruto versus Grand Méchant et Shin avec en toile de fond une probable réunion de la tram 7 si bien sur Sakura arrive à temps sur le champ de bataille.

Pour finir, je ne dirai pas que ce chapitre 5 est à jeter aux oubliettes, mais j’avoue que j’ai vraiment été déçu après lecture. Un sentiment mitigé entre une première partie qui m’a emballé avec l’éveil du Sharingan de Sarada, ses retrouvailles ratées avec Sasuké et une  nouvelle énigme mise en place par l’auteur puis, le souffle est retombé avec un méchant qui en rappelle trop un autre. Ceci dit, on sait par avance que dans les sériés, il y a toujours un méchant encore plus méchant que le méchant actuel, un plus sadique, plus cruel, plus psychopathe, plus vil, plus vicieux… bref prenez tous les superlatifs négatifs que vous pourriez imaginer, il y en a toujours un qui tire les ficelles. En tant que fan, j’ose imaginer que ce personnage n’est en fait rien d’autres qu’une marionnette comme Pain l’a été pour Nagato, Nagato pour Obito et Obito pour Madara. Affaire à suivre.

Naruto Gaiden, chapitre 4: les choses sérieuses commencent

Enfin, s’écrierons certains, les plus pessimistes particulièrement. Ceux là qui dès le début (les deux premiers chapitres) avaient déjà commencé à critiquer, trouvant ce  spin-off un peu trop monotone. D’autres s’interloquaient sur l’intérêt un peu trop persistant que Masashi portait au personnage de Sarada. Après tout pourquoi accorder autant d’importance à une fille? Naruto, c’est un truc de mec avant tout, ça envoie de la sueur, ça pue les testostérones, il ya des personnages qui meurent à presque chaque arc, et par dessus tout, ça pète de partout avec des Biju dama, des magatama et autres jutsu surpuissants. Je me rappelle même avoir vu un post dans un forum à la limite misogine, où l’auteur s’inquiétait de la tournure un peu trop Kawai que pourrait prendre cette aventure avec celui qui est pour le moment le personnage principal. Ils doivent être rassurés maintenant, il faut dire que nous attendions tous avec impatience le début des premières confrontations. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça envoie du lourd, toute proportion gardée avec l’entrée en scène de Naruto.

Des combats brefs mais instructifs

image
Naruto en mode Kurama

Même si les combats ne durent pas en longueur – wai on aimerait en voir plus, beaucoup plus, suspense oblige, l’auteur nous en fait voir que quelques échanges. Après tout, il faut qu’il en garde un peu sous la manche pour la suite ce qui n’est pas pour me déplaire. Les premiers brefs échanges ont commencé dès le chapitre 2 avec comme protagonistes Sasuké et Shin. Masashi en a profité pour nous montrer toute la classe de Sasuké, capable désormais d’effectuer des mudras* d’une seule main. Ensuite dans le chapitre 3, ce fut autour de Sarada et Chouchou vs  Shin; cependant, cette confrontation ne nous a pas permis de découvrir les capacités spéciales de Sarada ni même ses jutsus de base. On a plus admiré le Baikono jutsu de Chouchou plus qu’autre chose. La troisième confrontation, chapitre 4, est celle qui oppose Naruto à Shin, encore lui, ce garçon est partout dis donc. Dans cette dernière, on revoit le mode Kurama de Naruto pour notre plus grand plaisir. Mais Masashi n’en fait pas des tonnes non plus, priorité à la nouvelle génération donc les combats devraient être plus raisonnables que lors des saisons précédentes. On découvre surtout un peu plus les capacité de Shin, un garçon pour le moins  mystérieux.

Qui est ce mysterieux Shin?

image
Mangekyu Sharingan de Shin

La question se pose aussi dans les différents forums. Si certains se penchent sur la thèse d’expérimentation d’Orochimaru avec un croisement de gênes, moi je préfère juste penser qu’il est l’enfant d’un simple Uchiha et j’espère que son ADN n’a pas été bidouillé pour en faire un super ninja comme ce fut le cas avec  Kabuto (mode sennin), Madara, Obito, Danzou etc. Pour cette fois ci, j’espère qu’il n’y aurait pas de super ninja capable d’utiliser des techniques qu’ils ne devrait normalement pas pouvoir utiliser.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a une tête bizarre avec ses yeux grand écarquillés et sa coiffure toute aussi bizarre. J’ai tweeté la première réaction que j’ai eue en regardant son visage:

Le garçon au Sharingan, il a une tête vraiment bizarre on dirait le visage qui est sur le torse de Madara #Narutogaiden #kebetu
https://twitter.com/hatemida/status/596409022661709824

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, Shin est un membre du clan Uchiha. Sasuké était censé être le tout dernier des Uchiha en compagnie d’Obito et Madara lors de la quatrième grande guerre ninja. Apparemment quelqu’un d’autre a survécu lors du massacre du dit clan et a réussi à procréer. On ne connait pas encore qui sont ses parents. Bien qu’il appelle Grand méchant père, j’ai quelques doutes concernant ce supposé lien de parenté d’autant plus qu’on ne connait toujours pas l’identité de ce dernier.
Shin n’est pas du genre très bavard. Je dirai même qu’il a du mal à s’exprimer car Il utilise souvent des phrases courtes, entrecoupées de points de suspension. On dirait qu’il hésite, ou qu’il ne sait pas trop quoi dire ou comment le dire. J’ai même l’impression qu’il est sous l’emprise d’un genjutsu.
Shin semble avoir une prédilection pour les armes ninja. Il en a utilisé une à chacune de ses confrontations, une sorte de pioche attachée à une chaîne contre Sasuké, une sorte de shuriken géant attaché encore à une chaîne contre Sarada et Chouchou, et contre Naruto, cette même arme mais avec cette fois ci des projectiles qui s’y détachent. Autre chose assez étonnante pour un gamin de son âge, il possède déjà le Mangekyou Sharingan, seul Obito avait réussi à éveiller le sien à cet âge là. Il s’en sert d’ailleurs pour lancer une attaque de portée, devinez avec quoi, une arme ninja biensur, la même utilisée contre Sarada. Comme si ses capacités n’étaient pas assez étonnantes, voilà qu’il utilise le Jikukan ninjutsu (technique spatio-temporelle. Moi qui me demandais comment il faisait pour apparaître et disparaître aussi facilement, j’ai eu ma réponse.

Ces dernières informations replongent dans le mystère le plus absolu le personnage de Shin car dans Naruto,il est impossible de parler de ninjutsu spatio-temporel, sans penser forcément à un personnage en particulier, Obito Uchiha. En prenant en considération le facteur héréditaire des jutsus effectués avec le Mangekyou Sharingan, il est possible d’établir un lien de parenté entre les deux personnages. Reste à savoir de quel lien il sera question. Quand à Saada, nul doute que ces capacités seront un peu plus détaillées avec l’éveil tant attendu de son sharingan. Le chapitre 5 à venir  risque d’être fort intéressent en émotion. Sarada rencontre enfin son père; ce qui risque d’agacer à nouveau les plus pessimistes.

Naruto Gaiden chapitre 3: Uchiha Shisui serait-il de retour?

J’ignore si je me laisse emporter par l’euphorie ambiante ou si c’est mon côté fan de la série qui prend le dessus sur l’objectivité de mon jugement, mais plus les chapitres passent, et plus je deviens fan de Naruto Gaiden. Pourtant nous n’en sommes qu’au chapitre 3, mais toutes mes attentes sont pour le moment comblées. La seule déception à signaler pour le moment, et j’avoue que j’ai encore du mal à y croire, c’est l’information selon laquelle seuls 10 à 20 chapitres sont prévus tout au plus. D’accord c’est un spin off ou mini série ou tout ce que voulez, mais 20 chapitres, c’est quand même pas beaucoup; surtout après un tel succès et beaucoup d’attentes de la part des fans du monde entier. Je vous laisse imaginer ma déception si jamais cette information était vraie; ce que je ne souhaite pas bien sûr .

09-1 Dans ce chapitre 3 intitulé Une rencontre hasardeuse, on en connait un peu plus sur le personnage qui fera office du grand méchant. C’est un euphémisme de ma part car Masashi aime souvent garder le mystère sur l’identité de certains protagonistes comme ce fut le cas avec Pain alias Nagato ou encore Tobi alias « Madara » (Tobi s’étant présenté à plusieurs personnages comme étant Uchiha Madara lors du sommet des Okage) alias Uchiha Obito. C’est dans le chapitre 2 intitulé Le garçon au Sharingan, que Masashi introduit pour la première fois le personnage Grand méchant (appelons le ainsi). Comme a son habitude, il ne montre pas son visage, après tout il faut garder un peu suspense. Grand méchant est drapé dans une tunique noir portant une capuche. La seule info vestimentaire qu’il donne est le motif de l’Akatsuki (nuage rouge au rebord blanc, Akatsuki signifiant aube ou lune rouge). Cette information m’a quelque peu troublé car tous les membres de l’Akatsuki jusqu’ici connus se sont fait tuer. J’ai alors pensé en premier lieu à Hidan, l’immortel qui s’est fait enterrer dans la forêt des Narra, mais j’ai tout de suite écarté cette option car ce personnage semble s’intéresser particulièrement aux Uchiha, en la personne de Sasuké. Sans oublier que le garçon qui est à son service, Shin de son vrai nom, est un porteur du Sharingan et de ce fait, un Uchiha. Mais dans le chapitre 3, les choses se sont un peu plus clarifiées- là encore c’est un euphémisme. Masashi nous jette à nouveau deux miettes d’information, Grand méchant est lui aussi un porteur du Sharingan et il serait le « père » de Shin.  Informations à prendre avec des pincettes car les histoires racontées dans Naruto ont souvent différentes versions selon qu’un personnage appartienne au camp des méchants ou des gentils.
Personnellement, dès que j’ai vu cette image, cet œil bizarre, j’ai tout de suite pensé à un personnage tout aussi mystérieux qu’Uchiha Itachi, un personnage dont l’histoire n’a été que très peu relatée dans la série (ceci est une critique :-)), Uchiha Shisui. D’après le manga, Uchiha Shisui est mort juste avant le complot et le massacre du clan Uchiha. En fait mort n’est pas le terme adéquat, disons plutôt qu’il a disparu. Dans l’anime Naruto Shippuden, des informations supplémentaires seront rajoutées: il s’est jeté du haut d’un précipice après avoir donné son œil gauche à Itachi. Sauf que voilà, dans Naruto les ninja ne meurent pas en tombant du haut d’un précipice, ils sont beaucoup trop fort pour mourir d’une mort aussi facile. Autre fait suspect, lors de la 3eme grande guerre ninja, Kabuto a ramené pleins de shinobis à la vie grâce l’Edo Tensei mais il manquait à sa collection Jiraya et Shisui pour une simple raison,  il n’a pas retrouvé leurs corps, le premier gisant au fond de l’océan et l’autre ayant disparu comme par enchantement. Personne d’ailleurs n’a jamais retrouvé son corps, ni dans l’anime, ni dans le manga, peut être pour la bonne et simple raison qu’il n’est pas mort. Masashi aurait-il planifié son retour depuis tout ce temps?

Les Uchiha sont connus pour avoir trompé la mort à plusieurs reprises. De Madara qui a réussi à tromper toute son époque alors qu’il était tranquille entrain d’échafauder un plan pour en finir avec le monde shinobi , en passant par Obito qui s’est sorti d’une situation plus que complexe (il s’est quand même fait écraser par un rocher), il semblerait que ce soit au tour de Shisui de faire son grand retour. Le conditionnel est utilisé car, suspense oblige, ni le visage, ni le nom de ce personnage mystérieux n’ont été dévoilés. Mais Masashi, dans le chapitre 3, a lâché quelques pistes qui ont fini par me faire penser à ce personnage qu’on a hélas très peu vu dans le manga et qui est pourtant présent en filigrane depuis le début de l’histoire. Quelques questions subsistent cependant s’il s’avère que le Grand méchant est Shisui, comment s’est il procuré cette pupille droite, quid de son œil gauche donné à Itachi que ce dernier a implanté sur un corbeau qu’il a ensuite détruit avec Amaterasu, ou encore quelles sont les véritables origine de Shin? On attend avec impatience les réponses lors des prochains chapitres. D’ici là croisons les doigts pour que cette mini série dure plus longtemps.

Cette guerre n’est pas la nôtre

 

000_Par7463891_0

AFP PHOTO/Mamadou Toure BEHAN

La première fois que mon cousin m’a annoncé cette nouvelle, je n’y avais pas cru. Je me suis dit non, ce n’est pas possible. Je ne pouvais pas comprendre ce qu’on pouvait vraiment aller faire là-bas, si loin de chez nous. Puis, plus les jours passaient, plus les choses se sont un peu plus précisées. Hier pour être tout à fait précis, c’est devenu officiel, le Sénégal va envoyer 2100 soldats pour soutenir l’Arabie saoudite dans sa guerre contre les rebelles houthis du Yémen. Ce qui n’a pas manqué de soulever un débat dans les médias et particulièrement sur les réseaux sociaux où la majorité est contre la décision du président de la République.

Cette guerre n’est pas la nôtre, voilà un très bon slogan si jamais il devait y avoir une manifestation au Sénégal, contre l’envoi de nos Diambars à l’autre bout du monde. Manifestation à laquelle je participerais volontiers si j’étais sur place, à Dakar ou à Kaolack. Oui, j’aimerais qu’il y ait une manifestation monstre dans les différentes régions du Sénégal pour dire non Monsieur le Président, cette guerre n’est pas la nôtre. Partout sur les réseaux sociaux, dans les micros-trottoirs, dans les grandes places ou sous la tente de fortune d’un vendeur de tangana, les Sénégalais, dans leur majorité sont contre cette décision. Moi aussi, je suis contre la décision du président, pas parce que je suis contre le président -au Sénégal l’amalgame est si vite fait. Je suis contre, mais parce que cette guerre ne nous concerne en aucune façon, car en vérité cette guerre ne concerne que les gens du Golfe, les Arabes dans une moindre mesure, alors que viennent faire des Subsahariens là dedans? Comme si nous n’avions pas assez de problèmes dans notre propre sous-région pour ne pas parler à l’intérieur même du pays.

Ils clament qu’ils vont aller combattre le terrorisme, alors dans ce cas pourquoi ne pas le combattre chez nous, ou dans la sous-région? N’oublions pas que l’Arabie saoudite tout comme l’Iran, le Qatar et j’en passe sont les premiers bailleurs de fonds du terrorisme qu’ils prétendent combattre. Le Mali tout proche, avec lequel nous partageons une frontière a connu une crise directement liée au terrorisme. On se souvient encore de ces tristes images de salafistes détruisant des mausolées à Tombouctou. Qu’à fait le président de la République lorsque le Mali faisait face tout seul au péril djihadistes? Pourtant on n’a pas besoin d’être diplômé en géopolitique pour savoir que nous aurions été la cible suivante de ces mêmes assaillants si la France n’était pas intervenue. Combien de soldats sénégalais sont présents au Mali, seulement 500,  mais 2 100 de nos Diambars doivent aller dans le Golfe. Si au moins cette intervention était sous l’égide de l’ONU, je n’aurais aucune objection à faire valoir. Je serais le premier à applaudir, car le Sénégal a été et est toujours présent sur plusieurs terrains d’opération dans le monde. Mais ce n’est pas le cas. Certes l’expertise de l’armée sénégalaise est reconnue au niveau international, ce n’est pour rien si nous sommes le 7e pays pourvoyeur de soldats pour les Nations unies, mais il y a quand même une limite à ne pas dépasser. Participer à une coalition de cette envergure est une chose, être le seul à envoyer des soldats au sol alors que le principal intéressé et les pays géopolitiquement concernés se contentent uniquement d’attaques aériennes en est une autre. Il paraît que l’Égypte est toujours traumatisée par son intervention, dans les années 1960 au Yémen. Que penser donc des ces informations faisant état de soldats saoudiens désertant par milliers les frontières ? Où seront positionnés nos soldats ? Ne seront-ils pas mis en première ligne pour servir de chair à canon ? Autant de questions qui me taraudent l’esprit et qui ne peuvent que me conforter dans l’idée que cette décision n’était pas la bonne.

Il paraît que nos Diambars y vont pour défendre la Terre sainte, la Kaaba. Nous ne sommes pas dupes messieurs. N’essayez pas d’attendrir nos cœurs de musulmans, jouer sur la fibre de l’amour que nos compatriotes portent au prophète Mohamed  (Paix et Salut sur Lui). Avez-vous la mémoire courte ? Vous rappelez-vous qu’en janvier dernier vous étiez à Paris, pour marcher à côté de ceux qui se sentaient Charlie, pour défendre cette « liberté d’expression » qui donne le droit à certains d’insulter la foi des autres ? Avez-vous oublié que vous étiez vous-mêmes Charlie pour ensuite à votre retour au pays, interdire la publication du premier numéro après l’attentat ?  Non, cette guerre n’a rien à voir avec l’islam; l’Arabie saoudite défend avant tout ses intérêts géopolitiques, veut contrer l’influence de l’Iran dans la sous-région.  Car c’est bien de cela qu’il s’agit, une guerre de leadership entre deux géants aux idéologies contraires. Vous ne nous duperez pas aussi facilement.

Pour finir, j’espère que vous aurez le courage, l’honnêteté et la décence de dire quelles sont les véritables raisons qui vous poussent à un tel acte. Tous les prétextes bidon annoncés par le ministre des Affaires étrangères ne me suffisent pas. On ne l’a sans doute pas fait au nom d’une quelconque  amitié, encore moins au nom de l’islam comme ils essaient de nous faire croire. C’est connu d’avance, les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts; alors, de grâce, jouons cartes sur table et qu’on nous dise combien de dollars valent 2 100 Diambars.

«  On nous tue, on ne nous déshonore pas » telle est la devise de l’armée sénégalaise. Ils iront combattre avec courage et honneur comme cela a toujours été le cas, mais j’aurais tellement aimé que ce soit pour une cause plus noble que celle jouer les vassaux d’une puissance du Golfe. J’espère juste qu’ils ne seront pas mis en première ligne et surtout qu’ils n’y seront pas indéfiniment, car on sait toujours quand commence une guerre, mais hélas on ne sait jamais quand et comment elle se termine.

Naruto Gaiden, une suite plutôt prometteuse

Boruto et Sarada
Boruto et Sarada
Le hasard fait bien les choses. Hier après- midi, en recherchant sur google un site me permettant de lire les scan de Soul Eater, un de mes autres mangas préférés, je suis tombé sur un lien avec le titre Naruto Gaiden. Ça a tout de suite attiré mon attention de fan de la série. Je me demandais ce que cela pouvait bien être, n’ayant eu une quelconque information sur la suite de la fin du manga annoncée il y’a plus d’un an par Masashi Kishimoto. Sur le lien, il y avait une image de Naruto, de, avec la tenue de Okage et une inscription en japonais précisant sans doute la position comme ce fut le cas pour celle de Minato (Yondaime Okage, 4e Okage). Le titre Naruto Gaiden ne me disait absolument rien. Je pensais que ça devait être une chapitre spécial comme celui du Kakashi Gaiden qui revenait sur l’enfance de Kakashi et l’obtention du Sharingan par ce dernier. Mais j’ai eu la grande surprise de savoir que ce Naruto Gaiden, était en fait un spin off prolongeant l’histoire du manga à une autre époque, avec une autre génération.

J’osais à peine en rêver; et encore moins penser que ce rêve pourrait devenir une réalité. Les fans du célèbre ninja ont à peine porter le deuil de la fin du manga, pourtant annoncée il y’a plus d’un an, que la bonne nouvelle d’une suite allait leur redonner le sourire en cette fin du mois d’avril. En effet dès que j’ai pris connaissance de cette nouvelle aventure, j’ai commence à faire des recherches pour en savoir un peu plus. Le premier chapitre de Naruto Gaiden est sorti il y a environ une semaine, le 23avril dernier pour être précis. Les seules informations qui ont filtré annoncent une aventure beaucoup plus courte que la précédente, le nombre de chapitres ou de tomes n’ayant pas été précisé. Cette fois ci, l’aventure ne tournera pas autour du blondinet, même s’il est présent en sa qualité de Nanadaime, 7e Okage. La lumière sera plutôt braquée sur la nouvelle génération, les fils et filles de, avec comme personnages principaux Boruto Uzimaki, fils de Naruto et Hinata et Sarada Uchiha, fille de Sauké et Sakura. Une dizaine d’année sépare donc la fin du manga et cette nouvelle aventure qui commence. Le suspense est déjà à son apogée quant à la direction que prendra le manga, et nous sommes déjà nombreux à nous poser pleins des questions sur l’identité des différents protagonistes, leurs compétences et surtout quels changements seront opérés au niveau des Jutsus pour que les fans puissent s’y reconnaitre, et ne pas non plus trop y voir du déjà vu. Bref, est bien malin celui qui osera prédire avec exactitude ce que nous réserve Masashi. La seule chose que je puisse affirmer, c’est que en temps que fan, et je crois ne pas être le seul, je suis juste impatient et excité à l’idée de découvrir ce nouveau volet.

Chose que j’ai déjà faite, car il est impensable pour moi de commettre la même erreur que autre fois, me basant uniquement sur l’anime, ignorant tout des scans. Cette fois ci, je n’aurai pas la patience d’attendre des mois, voire des années pour suivre mon manga préféré. « Osef les spoils », je compte bien suivre les différents chapitres à chaque fois qu’une version française sera disponible en ligne. Et j’ai déjà commencé avec le chapitre premier intitulé Sarada Uchiha. Les recherches pour trouver ce chapitre furent difficiles avec un réseau tout pourri, surtout quand on se trouve en campagne comme c’est mon cas. Et quand j’ai réussi à trouver un site proposant le scan, la visualisation posait problème. Les images étant trop petites pour mon smart phone même lorsque j’éffectuais un zoom. Peut être que ce site n’est pas responsive, qui sait. Il  a donc fallu que je sois patient dans mes recherches, mais avec la détermination qui était la mienne, je ne pouvais tout simplement pas passer à côté. J’ai finalement trouvé un site qui m’offrait la visualisation adéquate. J’ai dû, encore une fois, faire preuve de patience à cause des images qui prenaient beaucoup de temps à se charger mais l’attente en fallait vraiment la peine. Je vous l’annonce d’ors et déjà, je suis fan de ce spin off, et je lui prédis un avenir radieux, peut être pas au même niveau que les précédents, mais un avenir radieux quand même. Bon j’avoue, j’ai encore un peu de mal avec le nom de Boruto que je trouve particulièrement moche et difficile à prononcer, mais avec le temps je finirai sans doute par m’y habituer.

Dès les premières pages, on replonge dans l’ambiance si particulière de l’Académie avec des élèves pour certains très concentrés, et d’autres un peu la tête en l’air, pour ne pas dire à moitié assoupis. On reconnait vite les nouveaux personnages, du moins qui sont leurs parents. Le choix de mettre les quatre premières pages en couleur n’est pas fortuit car il nous permet de reconnaitre, par la couleur des yeux, des cheveux ou encore de la peau, qui est l’enfant de qui J’avoue que j’ai eu quelques surprises avec le personnage de Chouchou, la fille de Choji, et aussi quelques doutes sur un personnage en particulier, le fils de Saï. Mais évitons de trop nous avancer à ce propos et laissons à Masashi le soin de tout nous dévoiler au fur et à mesure que l’histoire se déroule. On esquisse aussi rapidement les premiers sourires, difficile de ne pas faire des rapprochements avec les anciennes scènes tirées de Naruto. On descelle ainsi chez certains personnages le même trait de caractère que leur parent. Ne vous attendez pas à un Boruto timide et calme, c’est tout le contraire.
Les personnages ont pris un sacré coup de vieux comme Naruto, désormais dessiné avec les cheveux courts et un air un plus sérieux sans doute dû à son statut d’Okagé, Choji portant la moustache, le corps toujours rondouillard avec une coupe de cheveux différente de par le passé, et Shikamaru, ressemblant à deux gouttes d’eaux à Shikaku, son père, sans les cicatrices bien-sûr . Shino quant à lui est resté toujours aussi mystérieux pour ne pas dire bizarre. Une entrée en matière bien faite, sans oublier quelques énigmes placés ça et là pour entretenir le mystère, comme par exemple la longue absence de Sasuké pour on ne sait encore quelle raison; et faire planer un soupçon de suspens, particulièrement sur le personnage de Sarada Uchiha qui semble un peu à part comparé à l’insouciance de ces camarades. Il ne manque plus que quelques personnages comme Konohamaru que j’aimerais bien retrouver dans cette nouvelle aventure, et la mise en scène des futurs combats qu’on attend tous avec impatience.

En attendant d’en découvrir un peu plus sur Naruto Gaiden, rendez-vous sur LireScane.com pour la lecture des scans. Les chapitres en VO sont publiés généralement chaque jeudi, la dernière en date, le chapitre 2, est sorti le 30 avril au Japon, mais la traduction française n’est pas encore disponible à l’heure actuelle. Nul doute que les équipes de traducteur, checkeurs cleaneurs et éditeurs sont déjà à pied d’oeuvre pour nous offrir le plus rapidement possible notre dose de la semaine. Un grand merci à eux. D’ici là je reste en alerte et je vais y jeter un coup d’œil fréquemment… j’en meurs d’impatience.