Fin d’année salée pour les Sénégalais

28 décembre 2010

Fin d’année salée pour les Sénégalais

Alors que l’année tire à sa fin, et que ce le moment pour les uns et les autres de présenter leurs vœux pour celle à venir, les Sénégalais sont obliger d’oublier l’euphorie des fêtes et de redescendre sur terre pour faire face à la dure réalité.

A l’origine de cette nouvelle désillusion, la hausse récente des prix du carburant qui a tout de suite eu un effet défavorable sur la bourse des goorgoorlous (nom que l’on donne aux citoyens lambdas ; a pour sens premier : brave ou bravoure). Aussi le prix de la bouteille de gaz est passé de 3700 fcfa à 4200 fcfa, soit une augmentation de 500 fcfa. Hausse qui est tombée d’un seul coup, et que l’Etat tente d’expliquer maladroitement en avançant l’argument d’une hausse au niveau international. Habitués des faits, les ménagères pourront se rabattre sur le charbon de bois si toute fois le prix de ce dernier n’augmente pas comme ce fut le cas il y a environ deux mois lorsqu’il y avait une pénurie de gaz.

Autre aspect qui vient ternir cette fin d’année, les coupures de courant. Et oui ! la Sénélec est encore passée par là. Coupérec (couper toujours) comme l’appelle a poussé les habitants de la banlieue dakaroise à manifester leur colère dans les rues. Il y a quelques jours, un des mondoblogueurs sénégalais BA, dans son article: Sénégal: entre hors tension et surtension, avait parlé des délestages qui pouvaient durer plusieurs heures. Face à ce ras-le-bol, les populations n’ont plus qu’une solution pour montrer leur mécontentement : la violence. Pneus brulés, gaz lacrymogènes, jet de pierres contre les forces de l’ordre, voilà les images qui circulaient sur les chaînes privées lors du journal télévisé.

En cette fin d’année, période où l’on présente ses vœux, nombreux sont les Sénégalais qui souhaitent que la vie quotidienne s’améliore et qu’ils en finissent une bonne fois pour toute avec les coupures de courant.

Partagez

Commentaires

Bassadia
Répondre

sombre tableau dépeint à cette période qui devrait être joyeux. Mais c'est le pauvre Sénégal qui va toujours à reculons. Dommage c'est triste.

Ameth DIA
Répondre

Ce qui l'est encore plus c'est que personne ne manifeste.

BA Arouna
Répondre

dure réalité!. Ce qui m'agace le plus ce sont les coupures de courant. impossible de travailler correctement. Jusqu'à quand??? Merci du clin d'oeil. ça fait plaisir...

Ameth DIA
Répondre

C'est la question que l'on se pose tous; et vu comme c'est parti, ce n'est pas encore fini.

balde
Répondre

malheureusement, ce sont les secteurs qui devraient être les mieux assurés qui ne le sont pas. le prix de la bouteille de gaz, l'électricité, entre autres, sont des choses à mon avis qui doivent être accessibles à tous, car on a besoin avant tout de nous nourrir pour travailler et on sais qu'aujourd'hui l'énergie électrique est primordiale pour le développement de tout les domaines ( presque tout se fait avec le courant: les soudeurs en ont besoin, les tailleurs, les hôpitaux, les écoles, jusqu'à l'étudiant appelé à rendre un travail dactylographié dans les moindres délais à son professeur). avec ça on veut avancer: quelle politique!!! quelles conneries!!! que faire? que penser? une véritable impasse mes chers. mais au moins libérons-nous en exprimant notre mal peut-être que Le Tout puissant fera de nos mots des messages qui parviendrons à un plus grand nombre de souffrants et qu'ensemble nous envisagerons notre monde à bâtir, oui mes frères à bâtir, car celui où nous évoluons est fissuré de tout part et ne tardera point à nous faire ses adieux alors que partout ailleurs dans le monde on se souhaite de Meilleurs Vœux.

Ameth DIA
Répondre

Meilleurs vœux à toi aussi. Et merci pour ton commentaires ôh combien perspicace. Tu as parfaitement souligné tous les problèmes causés à notre économie.

Répondre

Mes voeux de lumière imminente.
Mais entre la bouteille de gaz à 4200 d'un côté, le bois et le charbon, j'ignore encore ce qui plus souhaitable pour le bonheur des ménagères et la préservation de l'environnement au Sénégal :)

Ameth DIA
Répondre

Question pertinente qui mérite de la réflexion...

balde
Répondre

à toi de même et à tous tes amis blogueur. vs faites un travail colossal et pertinent. du courage.